jeudi 19 mars 2015

Critique: "De battre mon coeur s'est arrêté".


Critique par CAMILLE ANTOINE

C'est un drame de Jacques AUDRIARD, qui a comme thème principal la musique, cette dernière sert de refuge au héros du film : Tom qui est incarné par Romain DURIS. Durant les 1heure 47 de tournage on peut voir les acteurs devenir plus matures, c'est donc en plus d'un film de type dramatique, un film d'apprentissage.

Le film parle de Tom, un jeune homme marchant sur les traces de son père, il travaille dans l’immobilier mais c'est un escroc dans ce domaine. Sa mère décédée était une grande pianiste qui a cédé cette passion à son fils mais qui étouffée par son boulot avant abandonné cette activité jusqu'au jour où il rencontre l’interprète de sa mère, la violence va laisser place à la musique.

Ce film se diffère des autres en grande partie de la manière dont il est tourné. En effet le cameraman porte la caméra à son épaule et suit les acteurs de très près, la luminosité est sombre et les couleurs aussi. La cigarette est très présente, à toute les scènes ! Les différents styles musicaux correspondent aux diverses humeurs de Tom, le comédien indispensable, par exemple quand il est avec l'excellente actrice Linh Dan Phan la musique est plus douce et plus apaisante similairement à Tom. A partir de sa sortie, le 16 mars 2005, ce bon film selon moi a reçu 10 nominations et a obtenu 8 oscars qui sont mérités !

MON COEUR S'EST UN PEU ARRETE DE BATTRE

Ce film change des autres qui ont été visionnés au collège. Effectivement l'histoire est active alors qu'au collège les films avaient plutôt une histoire sans intérêts qualifiés de « film pour enfant » ( L' incroyable histoire de Mr. FOX ). Néanmoins, il est regrettable que ce rythme tant apprécié ne soit pas tenu tout au long de la réalisation. A certains moments il y a beaucoup d'action, on a hâte de voir se qui va suivre, nous sommes plongés dans le film et d'autres, qui sont rares où il ne se passe pas grande chose pendant 5 voir 10 minutes.
Cependant ça reste un très bon film car pour notre tranche d'âge celui-ci éclaire une question de maturité, du fait de couper le cordon à sa famille et savoir dire non ; en l 'occurrence avec son père. La présence excessive de musique mais appréciable enchante plus d'une scène car toute la rythmique des gestueles est basée sur cette dernière.
Globalement nous avons apprécié le film car il a un sujet familial et de passion envahissante. Tout individu peut s’identifier aux personnages et à leurs tourments .

Camille ANTOINE P1 TCI



jeudi 5 mars 2015

Critique "Cinquante Nuances de Grey"

Cinquante Nuances de Grey

Film américain de Sam Taylor-Johnson
Acteurs principaux: Jamie Dornan, Dakota Johnson, Jennifer Ehle
Sortie le 11 Février 2015
Film érotique,drame et romance

Synopsis
Anastasia Steele accepte de remplacer sa colocataire malade, Katherine, pour interviewer l'homme d'affaires et milliardaire Christian Grey. Jeune PDG séduisant et mystérieux, ce dernier l'intimide. A sa grande surprise, Christian Grey vient la voir au magasin où elle travaille, prétextant des achats. Très attirée par lui, elle se verra rapidement devenir sa soumise. Pour cela un contrat va être rédigé pour permettre de définir les règles de ce jeu dangereux. Cependant, ce contrat devient souvent un sujet tabou et sera changé sans cesse.
À mesure que leur relation progresse, la jeune et innocente Ana est confrontée à un tout nouvel univers aux côtés du riche entrepreneur.Christian a cependant une face sombre : il est adepte de jeux salaces.La jeune femme doit alors décider si elle est prête ou non à entrer dans cet univers.

Mon Avis

Ce film étant l'adaptation du livre éponyme de E.L James,qui est  le premier de cette trilogie,devenu célèbre grâce à cette histoire qui sort du commun,se devait donc d'être à la hauteur.
Le film a-t'il rempli cet objectif? Est-il à la hauteur du premier livre?
Globalement non,en effet il paraissait extrêmement difficile d'adapter un livre si original, qui possède un caractère érotique propre à lui même. Les scènes qui y sont présentes ainsi que la description de celles-ci sont très détaillées et flirte avec l’obscène. Donc adapter ça à l'écran s'avère difficile,notamment pour les acteurs ainsi que les réalisateurs qui doivent respecter les normes du cinéma tout public et ne pas aller trop loin,le film est donc bridé,trop sommaire,et malheureusement c'est une sanction pour ce film,détesté par les fans du livre. La minorité qui serait susceptible d'apprécier le film se trouve parmi ceux qui n'ont pas lu le livre,et encore.
En bref, à vous de juger, mais ce n'est pas un film à conseiller, au lieu  de vous diriger au cinéma partez plutôt dans une librairie à deux et achetez le livre, vous serez gagnant.






jeudi 11 décembre 2014

Présentation du rappeur "Joke"






« EPOUSTOUFLANT, SPLENDIDE »


 


Le premier album de Joke, jeune rappeur montpelliérain de 24 ans, sorti le 2 juin était très attendu. Le succès de ses deux mini-albums sortis en 2013, marqués par son goût pour le Japon avait fait émerger son profil original sur la scène rap. Cet album intrigue, à commencer par son nom, Ateyaba, "C’est le nom de mon grand-père, mort pour la France", confie le rappeur franco-togolais.
Ateyaba s'ouvre sur le titre "Pharaon", où Joke parle de cet ancêtre, entre égotrip et récit de son histoire. Décidé à offrir un opus "très personnel", Joke s’affiche sur la pochette en bébé mignon. Il y creuse de nouvelles idées avec  son morceau "Django" (titre du film à succès de Quentin Tarantino), dans ce premier album en partie créé à New York. "Là-bas, j’ai d’autant plus réalisé combien les Noirs continuent de souffrir", précise celui qui a toujours été intéressé par l’histoire de ses origines et l’histoire de la colonisation. Il s'adresse à sa génération, qu'il sent "concernée par ses problématiques".